Comment financer vos travaux en rénovation énergétique ?

Publié le : 15 septembre 20214 mins de lecture

Entreprendre des rénovations dans son logement peut revenir assez cher. Pourtant, il n’est pas rare que vous ayez besoin de réduire vos factures de chauffage, d’améliorer l’isolement pour moins gaspiller de l’énergie ou tout simplement, d’avoir un système de chauffage beaucoup plus performant. Comment donc financer ces projets de rénovation énergétique ? Plusieurs solutions existent et elles ne sont pas exclusives, c’est-à-dire que vous pourrez appliquer plusieurs des solutions en même temps. Voyons ensemble ces différentes manières de financement. 

Eco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre maison sans fond initial et sans intérêt. Elle concerne les particuliers y compris les copropriétaires et les sociétés civiles non-imposables dont l’un des associés au moins est une personne physique. Si vous décidez de faire cet emprunt, un seul éco-prêt à taux zéro peut être accordé par logement, mais vous pouvez avoir recours à un éco-prêt à taux zéro complémentaire tant que le monte total des deux emprunts n’excède pas les 30 000 €.

MaPrimeRénov’

Elle est née de la fusion entre le crédit d’impôt transition énergétique et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah) « Habiliter mieux agilité ». Elle s’adresse à tous les ménages, les copropriétaires et les propriétaires. Les logements concernés doivent être déclarés comme résidence principale ou, dans le cas des copropriétés, cet aide peut financer les rénovations dans les parties communes. Le montant de l’aide varie selon le revenu. La charge de travail maximale pour les riches est de 40%, pour les revenus moyens de 60% et pour les gens les plus ordinaires de 90%. Offrir des bonus pour les sorties de filtres énergétiques. De plus, il peut également être combiné avec d’autres outils auxiliaires.

La TVA réduite et la prime d’énergie

Les propriétaires peuvent bénéficier d’une TVA réduite à 5,5%, non seulement pour les travaux de rénovation énergétique, mais également pour les travaux occasionnés par la rénovation énergétique (comme le retrait de carrelage). La seule condition est que le logement soit achevé depuis plus de deux ans et les travaux réalisés par RGE (garant environnemental reconnu). Les fournisseurs d’énergie sont tenus de participer à la réduction de la consommation d’énergie des ménages. En échange, ils obtiennent un certificat énergétique. Quant au propriétaire, il peut effectuer des travaux d’isolation à moindre coût. Par exemple, le matériau d’isolation dans le grenier est de 1 euro. En plus des aides de l’État, il existe de nombreuses aides locales qui peuvent améliorer la performance énergétique de votre logement. 

Déco scandinave : comment transformer votre maison avec très peu d’éléments ?
Sols en béton ciré : avantages et inconvénients !

Plan du site